Hypnose et addiction à l’alcool

 


Me contacter

Bonjour à toutes et tous.

Aujourd’hui, un nouvel article de la catégorie “ addiction “ de mon blog, un article consacré à l’addiction et l’arrêt de l’alcool à l’aide de l’hypnose.

Afin de mieux comprendre l’action de l’alcool sur le cerveau, je vous propose de visionner cette petite vidéo qui explique les effets de l’alcool sur le cerveau humain :

L’addiction à l’alcool est une des dépendances les plus fortes qui existent, car elle réunit deux ingrédients :

-Une forte dépendance physique.

-Une forte dépendance psychique.

 

L’addiction à l’alcool n’est donc pas à prendre à la légère, elle est, avec la famille des opiacés (héroïne ; opium ; morphine ; tramadol ect … ) parmi les substances entrainant la plus grande dépendance, il faudra pour ce type d’addiction compter un plus grand nombre de séances à  l’addiction au sucre, bien entendu tout dépendra du niveau de dépendance, n’hésitez pas à me contacter pour me donner plus de détails, je pourrais ainsi vous renseigner plus précisément.

L’état se mobilise pour lutter contre l’addiction à l’alcool, en mettant notamment en places des sites internet contenant des informations précieuses sur l’addiction à l’alcool :

http://www.alcool-info-service.fr/

J’ai pris également de proposer de la documentation sur certains sujets, je vous propose ici un PDF réalisé par l’INPES sur les mécanismes de l’addiction à l’alcool :

PDF addiction alcool

Les différents types d’addiction à l’alcool :

Comme pour toutes les formes d’addiction, il y a différentes formes et stades pour cette addiction, je vous propose d’établir une petite liste des différentes formes d’addiction à l’alcool :

La consommation d’alcool pour l’ivresse :

Certaines personnes consomment de l’alcool de manière occasionnelle, mais en grande quantité, et ceci jusqu’au “ black-out “ Les jeunes en particulier affectionnent ce mode consommation, nommé le “ binge drinking “.

Ce type de consommation, du moment qu’elle reste occasionnelle, n’est pas forcément problématique, elle peut l’être si la personne consomme de cette façon pour fuir ou oublier quelque chose.

Le consommateur régulier :

Le type d’alcoolisme le plus rependu, il peut s’agir de la personne ayant pris pour habitude de consommer de l’alcool en apéritif et dans un contexte “ social “, et ceci plusieurs fois par jours.

Ce type de dépendance est assez sournoise, car les consommateurs n’ont pas le sentiment d’être dépendant, car ils ne vont pas jusqu’au stade de l’ivresse, mais consomment tout au long de la journée, ce n’est malheureusement qu’en cas d’obligation de ne pas consommer d’alcool que ce type de personne va ouvrir les yeux sur la présence d’une dépendance physique.

C’est une fois la prise de conscience arrivée que l’on peut commencer une thérapie.

L’autodestruction par l’alcool :

Une personne qui boit tous les jours de l’alcool en forte quantité jusqu’à la perte de connaissance et ceci depuis plusieurs années, est à la fois fortement dépendant psychiquement et physiquement, ce type de dépendance à l’alcool est à prendre au sérieux, il est évident que ce type de suivi demandera plus de séances, et éventuellement un accompagnement médical en parallèle, en cas de doute n’hésitez pas à m’appeler, je prendrais toujours le temps de répondre à vos questions.

 

Les cas que je viens de citer ne sont que des exemples, ils ne reflètent pas tous les profils et toutes les sortes d’addiction à l’alcool, chaque cas est différent et demandera un suivi personnalisé, et ne remplacera en aucune manière un suivi médical.

 

 Addiction à l’alcool et hypnose :

 

De l’aveu de beaucoup d’hypnothérapeutes et d’addictologues, l’addiction à l’alcool est une des addictions les plus puissantes, elle demande donc un suivi en conséquence, ce qui ne veut pas forcément dire beaucoup plus de séances, mais des séances espacées dans le temps avec un échange thérapeute / patient entre les séances.

Difficile ne veut pas dire impossible, l’étape qui consiste à prendre contact avec un spécialiste pour se faire accompagner est un premier pas très important, il prouve d’une part qu’il y a une prise conscience, et de la nécessité de se faire accompagner pour en finir avec la dépendance.

C’est seulement à ce moment que nous pouvons entamer une thérapie par l’hypnose pour accompagner l’arrêt de cette dépendance.

C’est pour toutes ces raisons que j’accepte  les séances d’accompagnement d’addiction à l’alcool uniquement si c’est la personne concernée qui me contacte directement, et pas si l’appel provient d’un proche, déjà pour pouvoir m’entretenir directement avec la personne, mais également pour ne pas recevoir des personnes qui ne souhaiteraient pas vraiment être suivies, mais plutôt pour faire plaisir à un proche.

Je ne détaillerais pas ici les techniques d’hypnose que j’utilise, car elles seront différentes pour chaque cas, cependant, l’hypnose Ericksonienne qui se veut adaptée à chaque personne conviendra pour pouvoir accompagner l’addiction à l’alcool, vous pouvez consulter le reste de mon site pour plus d’informations

Me contacter pour plus d’informations