Olivier Peyrega
Hypnotiseur Paris
Cabinet d’hypnose :
06 76 65 73 63
39 rue Violet
75015 Paris
Toute la semaine de 8h à 20h

Paris en deuil

paris en deuil

Ces deux dernières années, Paris et Nice furent le cadre d’événement dramatique, avec une série d’attentats horribles et meurtriers secouant toute la France, et laissant au passage de nombreuses personnes traumatisées.

Suite à ces tragiques évènements, de nombreux hypnothérapeutes parisiens ont proposé gratuitement des séances pour les personnes ayant assisté aux attentats, je vous donne ici mon avis sur le traitement des traumatismes et les techniques qui peuvent être utilisés dans cette circonstance, je prends ici l’exemple des attentats qui ont eu lieu sur le sol français, mais cela reste valide pour tout événement brutal et traumatisant (accident de la route ; agressions violentes ; etc …)

Les risques psychologiques d’un attentat

Plus de 30 % des personnes ayant directement assisté à un attentat développent un stress post-traumatique

Il y a des profils plus susceptibles de développer des troubles psychologiques suite à un attentat ou un événement traumatisant du même type, je dresse ici une liste non exhaustive :

  • Enfants
  • Sauveteurs et force de l’ordre intervenant sur le lieu
  • Victime ayant subi de graves blessures et ayant été en contact avec les agresseurs
  • Minorité linguistique (touriste ; étranger)
  • Personnes ayant des antécédents de troubles psychiatriques
  • Personnes seules ou isolées

 

Selon le degré d’implication dans ce type d’évènement, les risques de répercussions psychologiques sont variés, je détaille ici les différentes formes de trouble psychologiques accompagnant ce type d‘évènements.

Les symptômes et conséquences d’un événement traumatisant

Il y a généralement un ordre dans l’apparition des symptômes suite à un événement traumatisant, ils peuvent annoncer un syndrome post-traumatique.

Durant les premières heures et premiers jours, peut apparaître un sentiment de confusion, de peur et d’anxiété.

Pour beaucoup de personnes, cela s’arrêtera à cette étape et il y aura ensuite une résilience des symptômes et un retour à l’état normal, une fois la pression évacuée.

Mais ces symptômes peuvent persister, et de nouveaux troubles peuvent venir s’ajouter à la liste présentée ci-dessus, par exemple une reviviscence de la scène traumatisante ; des cauchemars ; insomnie ; hyper vigilance ; agressivité inhabituelle ; troubles somatiques.

Enfin si dans l’année qui suit l’événement traumatisant, de nouveaux symptômes apparaissent, comme par exemple une dépression ; abus de substance ( alcool ; drogue ), une incapacité à gérer son stress ; comportements violents ; impossible d’assurer son activité professionnelle ; détachement et perte du “ gout “ de la vie ; cauchemars de la scène répétitifs, cela peut indiquer que l‘événement traumatisant ne se “ digère “ pas inconsciemment , et si ce type de trouble persiste il peut être conseillé d’aller consulter un spécialiste afin de gérer le trauma post-traumatique.

Pour les enfants, les symptômes restent les mêmes, mais s‘expriment d’une manière différente, il faudra surveiller tout particulièrement le sommeil, ainsi que les cauchemars et la fréquence de ces derniers, et les dessins, qui sont généralement un des moyens d’expression des enfants.

Les thérapies pour gérer un événement traumatique.

Les enfants :

Je placerai tout d’abord l’accompagnement des enfants comme une priorité bien évidemment.

Il est tout à fait possible de pratiquer l’hypnose avec les enfants, dans le cadre d’un accompagnement d’un événement traumatique, bien entendu, le suivi sera différent en fonction du degré d’implication de l’enfant dans l’événement.

Une séance d’hypnose pour un enfant sera très différente de celle pour un adulte, on restera sur des métaphores et des jeux ludiques pour aider l’enfant à s’exprimer.

Je recommande particulièrement l’art-thérapie pour les enfants, en effet, je pense que ce type de thérapie leur est particulièrement adapté, le dessin restant un moyen d’expression simple et ludique pour extérioriser les émotions chez les plus jeunes.

dessin enfant

Thérapie par l’hypnose

Il existe un vaste panel de techniques d’hypnose pouvant être utilisé dans le cadre d’un stress post-traumatique, comme pour les autres formes de thérapies, il s’agira principalement de mettre en place une distance émotionnelle avec le souvenir de l’événement.

Par exemple, plusieurs techniques de programmation-neuro-linguistique applicables en hypnose se révèlent être particulièrement efficaces pour installer une distance émotionnelle, comme le travail sur les sous-modalités (visuelles ; sonores etc …) qui sert à modifier “ l’aspect “ que la personne peut se faire du souvenir traumatisant, et ceci en modifiant plusieurs paramètres sensoriels du souvenir pour le rendre plus “ léger “ et moins oppressant.

Toujours en PNL, la technique du “ switch “ créé par Richard Bandler, cette technique consiste à faire basculer une image et un souvenir négatif en une nouvelle image, amenant elle des sensations agréables, ainsi quand la personne se remémore le souvenir douloureux, elle est rebasculée directement sur le souvenir positif ancré.

Cette technique peut être cependant insuffisante dans le cadre de traumatisme profond.

Pour finir la technique de la “ double dissociation “ qui consiste toujours à se dissocier, mais cette fois ci deux fois, je joins un schéma qui est plus parlant.

double dissociation

Thérapie EMDR

L’EFT obtient également de bons résultats, toujours sur le principe d’une distance émotionnelle, couplé à de l’auto-suggestion.

l'EMDR se base sur l'attention bifocale, on suit des yeux un doigt ou un stylo, en se remémorant le souvenir, afin d'aider à ne plus ressentir toutes les sensations désagréables liées au traumatisme

oeil hypnose

Thérapie EFT

L’EFT obtient également de bons résultats, toujours sur le principe d’une distance émotionnelle, couplé à de l’auto-suggestion.

Cela peut venir renforcer un travail plus complet, à la fin d’une séance d’hypnose par exemple.

séance EFT Paris

Si chaque personne réagira différemment à la suite d’un événement traumatisant comme peut l’être un attentat, il y a des symptômes indiquant que le trauma ne s’évacue pas psychologiquement, il est conseillé dans ce cas de se faire accompagner par un professionnel afin de passer ce cap.

Merci de m'avoir lu

Olivier Peyrega 

Me contacter

Sur le même thème :
Appeler